Accueil | Ressources | Actualités | Contact | Plan du Site
La pierre Réalisations Le réseau Professionnels La société
La pierre dans la maison
La pierre dans le jardin
La pierre dans le bâtiment
La pierre dans la ville
La pierre dans le patrimoine
La pierre dans l'art
FR | NL | UK
Une pierre à la mesure
de votre imagination
PLAN DE TRAVAIL
ADOUCI NOIR
La pierre dans l'art Hollebecq
2/2
Martin Hollebecq Sculpteur

Que ce soit pour le magnifique poli qu’elle peut prendre, les infinies possibilités de ses finitions ou la puissance de sa surface à l’état brut, la Pierre Bleue Belge est un matériau très apprécié par les artistes.

Cette pierre naturelle si riche peut se travailler de manière traditionnelle ou avec des outils modernes.

Certains sculpteurs, tels qu’Elise Delbrassinne ou Benoît Luyckx, la travaillent essentiellement sous forme de relief en concentrant leur créativité sur les différentes teintes offertes par la pierre suivant le traitement.

D’autres artistes travaillent la pierre bleue en ronde bosse et concentrent leurs recherches sur les formes et les volumes.

La Pierre Bleue Belge à l’état brut avec sa croûte et ses traces de forage a inspiré des artistes de renom tels qu’Eugène Dodeigne ou Florence Freson.

Certains sculpteurs comme Félix Roulin associent la pierre à d’autres matières telles que le métal.

Que ce soit en sculpture monumentale ou sous la forme de petits objets précieux minutieusement travaillés, la Pierre Bleue Belge aime se laisser sculpter par les artistes qui savent en exprimer sa noblesse.

Témoignage
Benoît Luyckx. Sculpteur.
"J’aime cette roche sédimentaire fossilisée, dense et dure, qui résiste bien à l’extérieur et qui, par les possibilités d’extraction de grands blocs, permet la réalisation de sculptures monumentales. Du noir éclaté scintillant au noir poli – en utilisant des outils traditionnels comme les chasses, les burins, les abrasifs et surtout le disque diamanté plus actuel – elle m’offre la possibilité de mener une recherche sur les reliefs, les textures, les gris de différentes valeurs aux évocations variées (la peau, le pelage, le sable, l’eau, la maille, etc.). En quelque sorte, j’ai pu m’inventer un vocabulaire, une palette graphique assez subtile, proche du dessin, pour capter la lumière, la diffracter, la disperser puisqu’en fonction de son intensité et de ses différents jeux d’ombre, la sculpture change d’aspects."

"J’ai toujours aimé aller dans les carrières dans un esprit d’aventure, de découverte du lieu d’extraction, à la recherche de la matière. Sur place, il y a une grande intensité. Je peux sculpter à ciel ouvert et je me sens libre de faire tout le bruit et la poussière qu’implique la sculpture en taille directe. Cette démarche me rapproche aussi bien du matériau que de la nature. Il y a là une ambiance particulière, un certain recueillement. C’est un contexte parfois dur, mais en même temps un contact humain avec les gens qui y travaillent. Tout cela crée une vraie dynamique. Dans mon atelier à Paris, je réalise des maquettes, des petites pièces et la finition de certaines sculptures réalisées en carrière."
   

© 2007 PIERRE BLEUE BELGE